Michel et Augustin, une entreprise où il fait bon vivre !

Vous connaissez Michel et Augustin ? Les petits plaisirs sucrés… Oui, c’est bien eux ! Ils ont préfacé un de nos livres, L’entreprise du bonheur, par Tony Hsieh, le PDG de Zappos. Eux aussi avaient adoré ce livre et ont écrit très volontiers la préface. Si vous n’avez pas encore lu L’entreprise du bonheur (ce qui est bien dommage, le livre est incroyable !), on vous offre la préface ci-dessous. Avec un peu de chance, ça vous donnera envie de le lire. Et si c’est déjà fait, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous dire ce que vous en avez pensé.
Mai 2007. Brooklyn, New York City. Nous sommes pour quelques jours de break chez la soeur d’Augustin. Comme chaque matin depuis notre arrivée, nous assistons un peu médusés à un étrange rituel. 8 heures. La sonnette de la porte retentit. Un livreur, le sourire aux lèvres, les bras chargés d’une pile géante de boîtes de chaussures. Il la dépose dans l’entrée à côté… d’une autre pile géante de boîtes de chaussures… qu’il embarque en repartant ! Derrière ce micmac quotidien matinal ? Tout simplement la soeur d’Augustin qui, avec ses enfants, s’amusent à essayer, tranquillement installés dans leur salon, des dizaines de paires de chaussures en vue de s’équiper pour les vacances d’été ! Entre deux essayages, elle nous sort texto et sans rien qu’on lui demande : « Cette entreprise est juste incroyable. Ils sont super-sympas, toujours souriants. Super-efficaces : je commande le soir, je suis livrée le lendemain matin. Aucun frais de livraison. Et en cas d’échange, aucune justification et ils viennent directement à la maison reprendre ma commande. Les cocos, vous devriez arrêter de vous amuser dans votre cuisine avec vos petits sablés et vos vaches à boire. Lancez ce business en France. »
Sur ces boîtes de chaussures, 6 lettres : ZAPPOS !
Tony Hsieh, c’est un peu « l’Amélie Poulain » du business.
Sa vie, qu’il partage dans ce livre, est tout juste incroyable, limite conte de fées. Une fois dévoré, exactement comme à la sortie du film de Jean-Pierre Jeunet, on a envie de VIVRE. À fond. Avec passion. De tout tenter. Et, comme Tony nous invite à le faire d’« imaginer, créer et croire en son propre univers ».
Par un bol inouï, nous avons eu la chance de suivre scrupuleusement ce conseil, sans le savoir, il y a sept ans, rue Hermel dans le 18e arrondissement à Paris, en concoctant nos premières fournées de petits sablés dans la petite cuisine du petit appartement d’Augustin. Notre projet ? Construire et partager une aventure humaine, sincère, généreuse, gourmande et saine, avec pour mission, très utopique mais profondément ancrée chez chacun de nous, de « faire sourire la planète » !
Toute proportion gardée (Zappos est cent fois plus gros que nous), les similitudes entre l’aventure de Zappos et celle que nous vivons sont nombreuses : « On lance des idées, on évalue leur pertinence, puis on passe à l’action. » – La Bananeraie (nos locaux à Boulogne-Billancourt) se visite. – Nous accueillons des séminaires d’entreprises dans notre salle Pondichéry, nichée au cœur de la Bananeraie. – Nous faisons sonner une ÉNORME cloche de vache à chaque bonne nouvelle que nous partageons avec l’équipe en utilisant un mégaphone de manifestation – Plus de 500 personnes viennent spontanément aux portes-ouvertes de la Bananeraie le premier jeudi du mois à 19 heures. – Les candidats en cours de recrutement doivent passer derrière les fourneaux et réaliser une recette de leur choix puis la présenter et la faire déguster à l’équipe…
Ces exemples de pratiques peuvent sembler symboliques ou anecdotiques mais la plus forte est : « Notre culture d’entreprise est notre marque. » Nous n’avons jamais voulu créer une marque. « Michel et Augustin » n’est pas une marque ! C’est notre culture d’entreprise. Nos valeurs. Que nous vivons avec notre équipe passionnément et quotidiennement. Et c’est sans aucun doute notre plus grande force. Ce qui nous rend « différents ». Ce qui explique la chance que nous avons d’avoir des millions de personnes qui dégustent nos produits. Avec le sourire.
Tony a ce talent de savoir partager ses bonnes idées et pratiques. Exemple. Nous lisons beaucoup de livres ayant pour thématique le management, les histoires d’entrepreneurs ou le développement personnel. C’est une source d’enrichissement personnel importante pour nous. OK. Super. Mais pourquoi s’arrêter là ! Pourquoi ne pas inciter et inviter notre équipe à faire de même ? Ou du moins essayer. Et hop, dès la fin du livre de Tony, nous venons de mettre en pratique l’idée de la bibliothèque de Zappos en ouvrant notre propre bibliothèque à la Bananeraie !
Lisez ce livre avec un stylo qui… marche ! Tant il regorge de dizaines d’idées simples et brillantes à la fois. Assez facilement adaptables à chacune de nos situations.
Et s’il fallait retenir un conseil de Tony aux futurs entrepreneurs : « Avant de vous lancer, choisissez bien votre table de jeu. » L’analogie que Tony s’amuse à faire avec le monde du poker est amusante, vraie et très instructive.
Vive la vie !
Michel et Augustin,
cofondateurs de Michel & Augustin 😉
www.micheletaugustin.com
Partagez cet article
Email this to someoneShare on Google+Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Tumblr

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire